Golfamily.com présente sa première interview, avec à l'affiche le pro de golf Jean Emmanuel Elbaz, d'En Phase Golf, technique et mental golf.

Rencontre avec Jean Emmanuel Elbaz

Interview golf n°1

Pro de golf et passionné depuis plus de 20 ans, Jean-Emmanuel Elbaz est aujourd’hui l’un des coachs golfiques les plus demandés. Sa méthode de travail, visant à développer autant l’approche mentale du golf que l’aspect technique, a largement fait ses preuves dans le milieu de l’enseignement golfique : une petite révolution du golf en somme...

La méthodologie enseignée par Jean-Emmanuel Elbaz, En Phase Golf, s’appuie sur des techniques professionnelles d’entraînement sportif et de préparation mentale, à la portée de tous les golfeurs.

Rencontre avec Jean-Emmanuel Elbaz, enseignant de golf et coach mental.

 

 


Golfamily.com : La méthode En Phase Golf fait beaucoup parler ! Concrètement, en quoi se distingue t’elle d’un enseignement golfique plus traditionnel ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

C’est une méthode de coaching qui comprend une approche du jeu sur le plan technique ainsi que sur le plan mental et aussi, qui donne des outils aux golfeurs pour structurer leur entraînement.

Pour créer cette méthode, je suis parti d’un constat simple : la majorité des golfeurs ne réussissent pas à exploiter avec régularité sur le parcours les techniques qu’ils travaillent à l’entraînement.

Pour y parvenir, les golfeurs doivent travailler leur technique à l’entraînement, mais, parallèlement, ils doivent apprendre à s’en détacher quasiment totalement sur le parcours !

Il y a donc une différence fondamentale dans l’attitude qu’ils doivent avoir lors de leurs entraînements et sur le parcours.

Une des difficultés du golf est de pouvoir gérer ces deux attitudes en parallèle.

C’est ce que propose la méthode En Phase Golf aux joueurs de tous niveaux, en mettant à leur disposition des clés simples et concrètes, facilement applicable sur le parcours.

La méthode En Phase Golf propose donc aux golfeurs une approche globale et très personnalisée, dans plusieurs domaines d’intervention :

- le coaching : au début de l’enseignement, nous définissons ensemble des objectifs pour le joueur et nous établissons une stratégie pour atteindre les objectifs.

- la technique : nous travaillons la technique d’une façon très « classique », mais en prenant soin d’aboutir sur des sensations simples qui seront facilement applicables sur le parcours, sans avoir à décomposer mentalement le geste.

- le mental : nous définissons quelle est l’attitude à adopter sur le parcours, notamment par le travail des routines, afin d’exploiter avec régularité les techniques travaillées à l’entraînement. Pour cela, nous faisons énormément de parcours accompagnés.

- la gestion d’entraînement : grâce au carnet de suivi d’entraînement que je remets à chacun de mes élèves, nous établissons des programmes d’entraînement. Les élèves peuvent ainsi s’entraîner seuls avec plus d’efficacité.

- le carnet de suivi d’entraînement : chaque élève se voit remettre en fin de cours une ou plusieurs fiches de travail. Aussi, ce carnet comprend une batterie d’outils de travail et de suivi.

 

La combinaison du travail technique, de la gestion d’entraînement et de l’attitude à adopter sur le parcours, aide les golfeurs à progresser durablement et à atteindre la régularité tant recherchée par les joueurs de tous niveaux.

C’est ce qui rend la méthode En Phase Golf unique : elle ne traite pas simplement de la technique mais de toutes les facettes du jeu qui sont indispensables et indissociables pour devenir plus régulier, avec beaucoup de cours en parcours accompagné.

 

 

 

Golfamily.com : On peut lire dans la presse que le Tout-Paris s’arrache vos services ! Comment avez-vous acquis cette notoriété dans le monde du golf, quel est votre parcours ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

Mon parcours est atypique.

Je suis musicien de formation et rien ne me prédestinais à devenir enseignant de golf.

J’ai commencé le golf assez tardivement mais je me suis passionné très vite par ce jeu. Comme un amateur passionné, j’ai beaucoup travaillé la technique.

A un moment donné de ma progression, je me suis rendu compte que la technique ne suffisait pas pour bien jouer sur le parcours, tout comme en musique. Il fallait laisser place aux sensations et à la créativité de jeu pour pouvoir réellement performer.

Je me suis alors intéressé à la dimension mentale du golf.

Etant très passionné par cette facette du jeu, je me suis formé en coaching sportif et en préparation mentale sportive.

J’ai ensuite décidé de créer une méthode spécifiquement dédiée au golf, en créant des outils de coaching et de préparation mentale : la méthode En Phase Golf.

J’ai commencé à travailler sur un golf pour aider les golfeurs dans leur progression, uniquement en travaillant le mental.

Il m’a fallu trouver des applications très concrètes pour répondre aux problématiques mentales des golfeurs de tous niveaux sur ce golf.

J’ai donc commencé à être connu auprès des golfeurs qui cherchaient une approche complémentaire de la technique.

A cette époque, j’étais le seul à proposer cette approche du golf aux joueurs de tous niveaux.

Comme les golfeurs obtenaient de bons résultats et prenaient beaucoup de plaisir à jouer avec cette méthode, de plus en plus de monde venaient me voir.

J’ai aussi beaucoup intrigué les journalistes qui cherchaient à comprendre comment les golfeurs pouvaient progresser alors que je ne leur parlais pas une seule seconde de technique.

 

J’ai ensuite passé mon diplôme d’Etat d’enseignant de golf car j’avais de plus en plus de demande de golfeurs qui voulaient travailler la technique en plus de mental.

J’éprouvais aussi moi-même le besoin d’ajouter cette corde à mon arc car même si le mental est essentiel, il ne peut pas résoudre toutes les problématiques des golfeurs.

J’aborde donc maintenant mon enseignement avec une double approche : technique et mentale.

Cela me permet d’avoir une approche très complète du jeu et de proposer aux golfeurs de réels programmes d’entraînement, complètement personnalisés.

Il me semble que la raison de ma notoriété est que je réponde à une demande qui était jusque là réservée aux golfeurs de haut niveau, à savoir :

- avoir un coach personnel qui s’occupe des golfeurs dans leur globalité,

- apporter des solutions à la fois techniques, stratégiques et mentales pour répondre aux problèmes que les golfeurs peuvent rencontrer sur le parcours,

- concevoir des programmes d’entraînement personnalisés pour les golfeurs,

- avoir un enseignement essentiellement axé sur le jeu sur le parcours.

 

 

 

Golfamily.com : La méthodologie d’enseignement En Phase Golf s’adresse t’elle autant aux golfeurs néophytes qu’aux joueurs de golf confirmés ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

En Phase Golf s’adresse aux golfeurs de tous niveaux, du grand débutant au joueur professionnel.

Le principe fondamental de cette méthode est le coaching. C'est-à-dire que c’est à l’enseignant de comprendre le fonctionnement de l’élève et de s’adapter non seulement en fonction de son niveau, mais aussi de ses objectifs et de son vécu.

En fonction des caractéristiques du golfeur, la pédagogie sera différente.

Par exemple, si le golfeur est débutant, il y aura plus de technique que de mental. Il y aura quand même une sensibilisation au mental, de manière à ce que le joueur prenne de bonnes habitudes dans tous les domaines. Aussi, il est essentiel que le golfeur, même débutant, aille le plus tôt possible sur le parcours, même s’il ne sait pratiquement pas jouer.

Plus le golfeur est confirmé, plus le mental, la gestion d’entraînement et la stratégie de parcours prennent de la place dans l’enseignement.

La phase de diagnostic est donc très importante pour bien comprendre comment fonctionne chaque joueur.

Après la phase de diagnostic, le suivi d’entraînement a été conçu pour être très flexible et s’adapter aux golfeurs de tous niveaux.

Certains outils sont utilisés pour tous les golfeurs, comme par exemple, les fiches de résumé de cours et d’exercices à travailler et d’autres outils ne sont utilisés qu’en fonction du profil spécifique du golfeur.

 

Golfamily.com : Avez-vous un profil type de golfeur que vous accompagnez en priorité ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

Je n’ai pas vraiment de profil de golfeur privilégié, mais pour que le travail soit efficace, il est préférable que le golfeur ai pris conscience de la complexité du jeu et de la dimension mentale du golf.

Il ne faut pas croire que seul le travail technique viendra à bout de tous les problèmes, loin de là. Le but du jeu n’est pas de devenir un bon joueur de practice, mais un bon joueur sur le parcours ! L’attitude sur le parcours est aussi importante que le travail technique.

Après avoir travaillé la technique, il est essentiel d’apprendre à transposer la technique en sensations simples à l’entrainement, de façon à ce qu’elle soit facilement applicable sur le parcours.

Sur le parcours, il faut être essentiellement focalisé sur la cible et les sensations que l’on souhaite mettre en place, laisser place à l’instinctivité et à la créativité de jeu, sans vouloir modifier son geste.

Il n’y a pas de solutions miracles et il faut être patient. Le golf fait appel a plusieurs compétences complexes qui interagissent entre elles comme la technique, le physique, le mental et la stratégie.

Enfin, il faut que le golf reste un jeu et l’objectif principal doit rester le plaisir de jouer, quelque soit le niveau.

Le golfeur qui a compris tout cela progressera forcément beaucoup plus vite que les autres.

 

 

 

Golfamily.com : Les pays européens voient éclore de jeunes talents du golf, en Italie, en Allemagne, en Espagne ou au Royaume-Uni, qui se distinguent désormais au plus haut niveau sur la scène européenne. Les jeunes espoirs du golf français restent plus discrets... Pensez-vous que les méthodes d’entraînement chez les jeunes golfeurs en France soient en cause ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

C’est une question très difficile et je ne prétends pas avoir la réponse.

Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’une seule raison à cela.

Une chose est sûre, la France ne dispose pas de la même culture golfique que les pays anglo-saxons. Là bas, le golf est beaucoup plus ancré dans la culture et presque tout le monde joue au golf.

Ensuite, la culture du travail dur n’est pas franchement ancrée dans la mentalité française en générale. Certains observateurs disent aussi qu’ils se contentent de peu et n’ont pas assez d’ambition… C’est assez probable pour certains joueurs qui sont bien placés au classement français mais qui n’arrivent pas à réellement percer au niveau international. Pourtant, la France dispose d’excellents techniciens

Le travail du mental ne prend peut-être pas une place assez importante auprès des joueurs et des entraîneurs français.

Prenons l’exemple de Grégory Havret.

Il était un très bon joueur, mais il n’arrivait pas à gagner suffisamment sur la scène internationale et collectionnait les places d’honneur.

Son entraîneur de l’époque lui a conseillé de travailler avec le préparateur mental Belge Jos Vanstiphout et Dave Pelz pour le putting. Après quelques mois seulement de travail, il a explosé sur la scène internationale.

Je pense donc que les entraîneurs français gagneraient à échanger plus avec d’autres intervenants lorsqu’ils bloquent avec un joueur.

Mais l’échange des compétences dans le travail n’est malheureusement pas ancré dans la culture française.

Enfin, il me semble que la préparation mentale à haut niveau gagnerait à être plus simple, plus proche du jeu et des joueurs pour qu’elle soit performante.

 

 

 

Golfamily.com : Est-ce toute la filière de l’enseignement de golf qui doit évoluer ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

Les enseignants dans les clubs de golf devront évoluer effectivement.

Je ne pense pas que l’on puisse continuer longtemps à enseigner le golf dans les clubs comme on le faisait il y a 20 ou 30 ans.

Les enseignants vont être amenés à se former davantage pour acquérir de nouvelles compétences afin de répondre encore mieux aux attentes des golfeurs. Cela a déjà commencé avec les post-formations qu’organise la PGA France.

Un enseignant de golf devra être capable, à terme, de répondre à des problématiques liées au mental, au matériel, au physique… tout ce qui serait susceptible d’améliorer le jeu de ses élèves.

Plus globalement, il me semble que la filière de l’enseignement du golf ne doive pas être centrée uniquement sur la technique, mais approfondir la gestion et le suivi d’entraînement, ainsi que le mental.

Je pense que les élèves doivent être amenés sur le parcours dès les premières séances de l’apprentissage et qu’ils doivent continuer à se perfectionner avec un enseignant en faisant beaucoup plus de parcours accompagnés.

Pour cela, les enseignants doivent apprendre à faire des parcours accompagnés sans parler trop de technique à leurs élèves, en développant les sensations de jeu et la créativité.

 

 


Golfamily.com : Le golf a parfois une image négative auprès des non-pratiquants. Quel message adresseriez-vous aux personnes pour qui le golf est encore une « activité de loisir pour riches et vieux » ?

 

Jean-Emmanuel Elbaz - En Phase Golf :

Les personnes qui disent que le golf n’est pas un sport ou un sport de vieux n’ont généralement jamais joué au golf.

Il leur suffit d’aller au practice ou de prendre un cours pour se rendre compte que le swing de golf est très athlétique.

Combien de fois ai-je entendu lors d’initiations la phrase  « je ne pensais pas que le golf était aussi dur et aussi physique ! », y compris par des personnes très sportives.

En ce qui concerne « le golf, sport de riche », c’est de moins en moins vrai. Vous pouvez maintenant vous procurer une bonne demi-série pour environ 150 €, que vous pourrez garder un an, voire deux ans. Vous pouvez faire un 18 trou pour environ 40 €, ce qui n’est pas excessif. Les français ne se rendent pas compte que la France est un des pays où les green-fees sont les moins chers.

Mais surtout, le message que je voudrais leur faire passer est que le golf n’est pas simplement un sport.

C’est à la fois un sport, un art, une philosophie, un condensé de vie en quelques heures, avec ses joies, ses peurs, qui nécessite de développer des qualités comme la détermination, la patience, le sang froid, la confiance, la motivation, le respect de l’autre, la créativité, le travail, la persévérance… La liste est encore longue.

Les personnes qui pensent que le golf est un sport de riche et de vieux se laissent aveugler par une image fausse et superficielle du golf, véhiculée par certains joueurs en quête de reconnaissance sociale, certains clubs et aussi les médias. Mais ils passent ainsi à côté de l’essence de ce jeu qui est bien plus profonde que l’image qu’il véhicule.

De plus, il n’y a pas « le golf » mais « votre golf ».

C’est-à-dire qu’il vous appartient de vous constituer votre façon de jouer au golf. Le week-end ou en semaine, seul ou entre amis, en partie amicale ou en compétition, membre d’un club ou en golfeur itinérant, autour de chez vous ou en déplacement…

Enfin, le message que je veux leur adresser est : laissez de côté vos préjugés un instant, venez taper quelques balles sur un practice ou allez jouer quelques trous, et je suis sûr qu’en l’espace d’un instant, vous serez séduit, changerez immédiatement d’avis et vous finirez par prendre beaucoup de plaisir à jouer !

Nom................. Elbaz
Prénom............ Jean-Emmanuel
Société ........... En Phase Golf
Fonction.......... Coach mental et enseignant de golf

Technique et mental avec En Phase Golf

Vous cherchez un pro de golf pour un cours de golf collectif ou pour une leçon de golf individuelle ? La rubrique « Pro de golf » de Golfamily.com vous présente des professionnels du golf qui mettent leur talent au service de l’enseignement golf, pour le plaisir de tous les golfeurs amateurs, du débutant au confirmé...

Publié le 17 mars 2011

Commentez cet article !

Déjà membre ?

Pas encore membre ?
Inscription gratuite !
page facebook twitter flux rss